Les champions Chimane : alimentation du passé, mais retour vers le futur Une récente étude publiée dans le célèbre The Lancet attire une attention médiatique importante.

Partagez sur les réseaux sociaux

Le 3 avril 2017 Par Dr Michel Lucas

Une récente étude publiée dans le célèbre The Lancet attire une attention médiatique importante. Cette étude décrit le mode de vie et l'état de santé des Chimane ou Tsimane en anglais (ethnie amérindienne de l'Amazonie bolivienne). L’étude montre que les Chimane seraient la population ayant les niveaux de maladies coronariennes les moins élevés de toutes les populations enregistrées à ce jour. Ce n’est pas rien çà!

 

Les Chimane ont un mode de vie de subsistance basé sur la chasse, la cueillette, la pêche et l'agriculture. Bien sûr, leur alimentation ne comporte pas de produits industriels (ou substances comestibles comme des aliments « edible food-like substances »), mais est basée sur des aliments qui émanent directement de la nature. Les auteurs notent que les Chimane ont des apports glucides complexes et riches en fibres (donc très faible en amidons raffinés et sucres aussi!), mais aussi des apports importants en légumes, fruits, grains entiers, haricots, lentilles, noix et graines. Ce sont, évidemment, les aliments végétaux qui sont universellement recommandés depuis belle lurette pour la promotion de la santé (de la planète aussi!).

 

Dr Michel Lucas

Épidémiologiste/Nutritionniste

Professeur, Département de médecine sociale et préventive, Université Laval

Chercheur, CHU de Québec — Université Laval

Chercheur invité, Harvard T.H. Chan School of Public Health

 

L’actualité en nutrition sans compromis, pour suivre la page cliquez le lien!

https://www.facebook.com/dr.michel.lucas/

 

Référence

Kaplan H, Thompson RC, Trumble BC, et al. Coronary atherosclerosis in indigenous South American Tsimane: a cross-sectional cohort study. Lancet. 2017 Mar 16. pii: S0140-6736(17)30752-3.

http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(17)30752-3/abstract