Quand l’ordinateur quantique rencontre l’intelligence artificielle, attachez vos tuques! 100 millions de fois plus performantes

Partagez sur les réseaux sociaux

Le 29 septembre 2018 Par Richard Desrochers

Au cours des derniers mois, voire années, nous sommes totalement submergés par de nouvelles fracassantes concernant le monde de l’informatique, de l’intelligence artificielle, de l’apprentissage automatique et de la robotique. L’arrivée de ces nouvelles technologies a permis de créer des serveurs et des ordinateurs toujours de plus en plus puissants et nous permettant de créer, publier, partager et commenter des tonnes d’information. À la limite du traitement des données par l’ordinateur actuel dit conventionnel à transistor et pour donner un sens à toute cette information, on se tourne maintenant vers l’ordinateur quantique et l’intelligence artificielle à apprentissage programmé.

100 millions de fois plus performantes

Imaginé, sur les plates-formes sociales comme Viadeo, YouTube, Facebook, Google Docs, Twitter, Pinterest, LinkedIn, Instagram et plusieurs centaines d’autres réseaux sociaux, c’est plus de 2,5 exaoctets de données qui sont véhiculés chaque jour. Par exemple, en 2001 on écrivait que tous les mots prononcés depuis le début de l’humanité équivalaient à 5 exaoctets. La production de l’information véhiculée aujourd’hui était alors impensable. Aujourd’hui, c’est comme si nous répétions l’humanité entière tous les deux jours en termes de données.

Or, avec les nouvelles capacités ordinatrices quantiques et les programmes d’apprentissage de l’intelligence artificielle, cela deviendra possible de traiter des quantités de données en simultané. Ce qui prend des milliers d’années à calculer ou à analyser aujourd’hui deviendra du jour au lendemain possible en quelques secondes. Présentement, avec son programme Google AI, Google fait progresser rapidement l’informatique quantique en développant des processeurs quantiques et de nouveaux algorithmes d’apprentissage. Google estime que le prochain ordinateur quantique combiné à l’intelligence artificielle sera plus de 100 millions de fois plus rapides que n’importe lequel système actuel. 

Par exemple, si nous arrivons à traduire tous nos problèmes mondiaux actuels en langage quantique, l’ordinateur de demain (avec ces nouvelles capacités d’analyse et de calcul combiné au programme d’apprentissage de l’intelligence artificielle) pourrait en principe résoudre en quelques secondes tous les problèmes de la terre et nous fournir un plan de projet détaillé afin d’y assurer la réussite. Mieux encore, une assistance en temps réel serait aussi pensable afin de résoudre les nouveaux problèmes apparents ou immergeant et de modifier le plan initial afin d’assurer non seulement le succès, mais aussi notre survie et notre développement.

Des transformations majeures dans le mode professionnel

Dans un futur rapproché, c’est l’ensemble de toutes les professions qui seront visées. Dans le monde des finances, on pourrait mieux s’en servir afin de détecter les fraudes, d’élaborer la cryptomonnaie et de modifier positivement le cours de la bourse. Dans le mode médical ou de l’épidémiologie, le croisement instantané de 100 ans de recherche nous permettra de comprendre le mécanisme et guérir de centaines de maladies avec des protocoles de recherche et des plans de soin théoriquement parfaits. Bref, les nouvelles capacités de l’ordinateur quantique combiné à l’intelligence artificielle nous révèlent un avenir plutôt positif.